Civilisé

.
AndreeBelanger_2013_Civilise_02
.
.
.

CIVILISÉ

première exposition solo

toiles à l’acrylique, installation 3D, performance

en collaboration avec le centre d’artistes Caravansérail

17 au 20 octobre 2013 / ancienne galerie Basque, Rimouski (Québec)


.

.

.

« L’être humain oppose facilement nature et civilisation, niant par le fait même ce dont il est fait. Bien sûr, il a depuis longtemps appris à adapter l’environnement à ses besoins plutôt que l’inverse. Or, l’accroissement démographique galopant a obligé l’homme en surnombre à se bâtir en société un système si complexe que ses individus doivent subséquemment s’adapter encore, ce processus réussit par ailleurs au point que des circonstances artificielles soient regardées comme allant de soi. L’individu conforme peut alors s’en remettre aux institutions qui se nourrissent de lui, autorisant une très étroite relation d’interdépendance. »

.

AndreeBelanger_2013_Civilise_07
AndreeBelanger_2013_Civilise_01
AndreeBelanger_2013_Civilise_03
AndreeBelanger_2013_Civilise_05
AndreeBelanger_2013_Civilise_06

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Avenir de l’homme, avenir de la Terre

L’idée exposée dans cet art est vitale : de dépendant à la nature, l’homme devient gérant de la nature, et un mauvais gérant. Il occupe toutes les sphères, il exploite toutes les richesses, il modifie l’environnement et le climat. D’une nature vierge, nous assistons aujourd’hui à une nature accablée. Quelle sera la suite ? C’est la question que pose cette exposition.

Le thème est exprimé d’abord par une suite de sculptures signifiant le parcours de l’homme, débutant avec une nature vierge et finissant avec une nature exacerbée de la multitude de l’homme et de ses activités. La matière est la pierre de schiste, pure au départ, puis de plus en plus envahie par le métal rouillé qui l’occupe enfin tout entière.

Ne s’arrête pas là la démarche de l’auteure. Ses toiles reflètent l’inversion totale que l’homme a imposée à la physiologie de la nature. La Grande nature se voit transformée au point d’être renversée dans son essence même. Son reflet n’est plus son reflet, il est d’une nature inconnue, et c’est cet inconnu qui nous guette dans l’avenir. Voyez ses toiles et songez à votre avenir et à celui de vos enfants!

Et que dire de ces toiles ? Une profondeur de mouvement et de lumière; surréalisme et symbolisme se conjuguent dans une représentation où malgré tout on se retrouve personnellement, dans le paysage qui nous entoure et qui risque de verser dans un monde inconnu !

Je vous invite à partager un moment de plaisir visuel et une réflexion profonde en compagnie des créations d’Andrée Bélanger, citoyenne du monde!

Jean Munro

biologiste

.

.

.

Remerciements : Caravansérail, Marcel Harrisson (espace galerie), Nicole Lévesque (Impressions LP), Jean Munro (photographe), Stéphane Brillant (stratégie web)


© 2017 Andrée Bélanger

Me joindre | Facebook