démarche

 

.

AndreeBelanger_démarche_02

sculpture sur marbre (Carrare, Italie)

.

 

La création d’une oeuvre suppose de nombreuses étapes. Tout au long du processus et même après, l’artiste approfondit son concept de départ et réinterprète la signification de l’oeuvre en devenir. Celle-ci ne sera réellement complétée que lorsqu’elle aura été vue, appréciée et réinterprétée par quelqu’un d’autre.

Mon travail consiste à créer des liens entre mon expérience personnelle et le contexte universel, et vice versa. Je matérialise ensuite ces découvertes sous forme d’oeuvres d’art, que j’expose afin d’inviter les autres à faire leurs propres liens entre expérience personnelle et contexte universel. L’oeuvre sert de prétexte à la conversation, et l’art est le langage qui sous-tend cette conversation.

Pour jouer son rôle, l’artiste doit s’imprégner des innombrables faces du monde qui l’entoure afin d’en rendre un portrait juste bien que personnel. En conséquence, mon art est fondamentalement multidisciplinaire. L’inspiration connaît les domaines les plus divers, des lieux et contextes variés; les media utilisés sont nombreux, tous privilégiés. Je cherche à mieux comprendre l’être humain dans sa perception du temps, de l’espace et des autres hommes, et dans la façon dont il construit le monde. La nature est une source de fascination constante, qui offre moult métaphores du cas humain.

Dans quelle mesure l’identité et la culture sont-elles liées au territoire? De quelles manières le temps peut-il s’arrimer à l’espace, et l’histoire s’arrimer à la géographie? Dans ce réseau infini de possibilités d’identification à des groupes, comment se forge l’identité individuelle? Comment la liberté individuelle et de pensée constitue-t-elle un apport à la communauté? Comment s’opèrent la fusion temporelle entre le passé et l’avenir dans le présent, et la fusion spatiale dans la reconnexion entre l’homme et la nature? Jusqu’à quel point ces phénomènes de fusion peuvent-ils donner naissance à un progrès ancré dans la tradition, voire à une technologie organique? Quels sont donc ces territoires concrets et ces territoires abstraits qui définissent l’être humain?

Ma pratique artistique s’articule autour de ces questions. Il en résulte des oeuvres qui trouvent l’équilibre à travers l’opposition des extrêmes, et l’unité dans la superposition des contrastes : à mon image et à celle du monde tel que je le conçois.


© 2017 Andrée Bélanger

Me joindre | Facebook